CONCLUSION

Au terme de notre TPE, nous avons abouti à de nouvelles connaissances. Celles-ci proviennent des questions que nous nous sommes posés tout au long du projet.

      Ainsi, nous savons que la peau est constituée de plusieurs couches : épiderme, derme et hypoderme. De plus, la peau est un organe à phénotypes alternatifs. En effet, nous constatons des différences de couleurs de peau selon les individus. Ces différences sont déterminées principalement par la mélanine. Ce pigment rare est synthétisé par les mélanocytes situés dans l'épiderme. C'est la quantité de mélanine qui migre à la surface de la peau qui détermine sa couleur. De plus, la couleur de la peau est gouvernée par un facteur environnemental : les rayons ultra-violets. La quantité des rayons UV absorbée contribue à la modification du phénotype de la peau. En effet, grâce à l’expérience du «spectre d’absorption», nous avons pu  en déduire que les rayons UV augmentent la quantité de mélanine produite et ainsi foncent la couleur de la peau. La mélanine joue un rôle protecteur face aux effets néfastes des UV et nous protège des éventuels cancers provoqués par l'action des UV. C'est pourquoi, les individus à peau claire sont nettement plus sensibles aux cancers.

D’après une étude sérieuse,  la Bretagne est la région de France qui compte le plus grand nombre d’individus touchés par le cancer de la peau. Pourtant, la Bretagne est une région peu ensoleillée, comment l’expliquer ?

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×