Créer un site gratuitement Close

Constitution de la peau

La peau est constituée de trois couches superposées (l’épiderme, le derme et l’hypoderme) disposées de la même façon que le schéma ci-dessous le représente.

  •  L'EPIDERME:

L'épiderme est composé de plusieurs couches de cellules. La plus superficielle, celle qui est en contact avec l’extérieur correspond aux cellules mortes. Celles-ci sont éliminées tous les jours. La peau se renouvelle en effet en permanence.

Dans la constitution de l’épiderme entrent 4 populations cellulaires différentes :

  • les kératinocytes
  • les mélanocytes
  • les cellules de Langerhans
  • les cellules de Merkel.

L'épiderme ne contient aucun vaisseau sanguin ni lymphatique, mais renferme de nombreuses terminaisons nerveuses libres.

Les kératinocytes* et la kératinisation.

Les kératinocytes sont issus de la couche la plus profonde de l’épiderme (appelée couche germinative ou couche basale). Ceux-ci migrent à la surface de la peau et se renouvellent régulièrement.

Les molécules des filaments intermédiaires des kératinocytes sont des kératines. On connaît actuellement une vingtaine de kératines différentes chez l'homme. Certaines kératines sont dites dures et sont spécifiquement retrouvées dans les ongles et les cheveux.

Tous les épithéliums* contiennent des filaments intermédiaires de kératine, mais l'épiderme contient en plus plusieurs kératines différentes quasi-spécifiques de certaines et/ou de certaines régions (par exemple pour paumes et plantes).

Les filaments intermédiaires de cellules adjacentes sont en contact par l'intermédiaire des desmosomes*.

Cette disposition indique un rôle de cohésion intercellulaire pour ces structures. Les kératinocytes subissent en permanence une évolution morphologique témoignant de leur kératinisation sous-tendant le rôle de barrière protectrice (mécanique et chimique) de l'épiderme. Durant leur migration, ces cellules s’aplatissent peu à peu. Cette évolution se fait de la profondeur vers la superficie et forme alors quatre couches superposées de la profondeur vers la superficie :

 

  • la couche basale (ou germinative)
  • la couche de Malpighi (ou à épines)
  • la couche granuleuse
  • la couche cornée
  • La couche basale : assure le renouvellement de l'épiderme. En effet, les kératinocytes se multiplient par mitose (division cellulaire). Ainsi, chaque kératinocyte donne naissance à deux cellules filles, l’une reste dans la couche basale pour se diviser, l’autre monte progressivement dans la couche supérieure, poussant les autres cellules vers la surface : c’est la montée cellulaire. Celle-ci permet à l'épiderme d'assurer son rôle de protection de la lumière sous-tendant le rôle de régulation de la pigmentation cutanée que possèdent les kératinocytes. Dans cette couche, on trouve aussi les mélanocytes qui ont pour fonction de synthétiser la mélanine*.

  • La couche de Malpighi: à l’intérieur, les cellules sont très aplaties, leur noyau commence à dégénérer.

 

  • a couche à épines : les cellules subissent des modifications morphologiques : elles vont grossir et commencer à s’aplanir mais sans pour autant que leur noyau et organites cytoplasmiques soient dégradés.

  • La couche cornée : les kératinocytes (prenant maintenant le nom de cornéocyte) sont complètement aplatis, leur noyau et les organites cytoplasmiques ont totalement disparu. Les membranes plasmiques sont devenues très denses et épaisses et les desmosomes (prenant alors le nom de cornéodesmosome) sont profondément modifiés, avec une ligne dense extra-cellulaire très épaisse ; en superficie de la couche cornée, les cornéocytes se détachent de l'épiderme (desquamation).

 



Les mélanocytes

 

Dans l'épiderme, les mélanocytes sont situés principalement dans la couche basale. Ils ont un aspect étoilé et leurs prolongements cytoplasmiques s'insinuent entre les kératinocytes, ainsi le noyau des kératinocytes est protégé.

Sous l’effet des ultraviolets, ces cellules produisent de la mélanine, le pigment à l’origine du bronzage. La mélanine est le pigment produit par les mélanocytes, les mélanosomes*, ovoïdes mesurant 0,2 à 0,6 µm. La mélanine est, en grande partie, responsable de la couleur de la peau et des phanères*.

Dans une prochaine partie, nous détaillerons la présentation de la mélanine.

Les cellules de Langerhans

Les cellules de Langerhans appartiennent au système immunitaire de défense, elles sont issues de la moelle osseuse. Elles sont en particulier dispersées entre les kératinocytes de la couche de Malpighi de l'épiderme.

Les cellules de Merkel

Situées, de façon dispersée, dans la couche basale, entre les kératinocytes basaux, au contact d'une terminaison nerveuse libre. Les cellules de Merkel sont des cellules neuro-endocrines* qui expriment des marqueurs neuronaux et des marqueurs épithéliaux. Les cellules de Merkel sont des mécanorécepteurs*qui auraient également des fonctions inductives et trophiques* sur les terminaisons nerveuses de l'épiderme et sur les annexes cutanées*.

cellule de MERKEL (d'après le Profsesseur Laurent Misery dermatologue au CHU Brest)

  • LE DERME:

Le derme se trouve sous l’épiderme et est 10 à 40 fois plus épais que celui-ci. Il est constitué principalement d'eau mais aussi de fibres collagènes* et élastiques qui assurent à la peau sa résistance et son élasticité.., laquelle élabore le tissu cicatriciel pour réparer les coupures et les écorchures. C'est à ce niveau que les cellules se multiplient pour remplacer celles qui sont éliminées.

Contrairement à l'épiderme, le derme est vascularisé, ainsi il peut apporter à l’épiderme les nutriments et l’énergie dont il a besoin. Il contient aussi le bulbe du poil. On trouve dans le derme des terminaisons nerveuses spécifiques, sensibles au toucher, à la douleur et à la température qui permettent la protection et la réparation des tissus endommagés. 

Il contient de nombreux vaisseaux sanguins et lymphatiques, des nerfs et des terminaisons nerveuses sensitives libres et corpusculaires, ainsi que diverses annexes cutanées dérivées de l'épiderme et plongeant dans le derme. Par sa surface profonde, le derme est en rapport avec l'hypoderme.

 

  • L'HYPODERME:

L'hypoderme est la couche la plus profonde de la peau. C'est une couche adipeuse (qui contient la graisse) sous cutanée. Cette couche contient un tissu graisseux, son rôle est d'amortir les pressions auxquelles la peau est soumise. L'hypoderme est également riche en vaisseaux sanguins, ainsi ils permettent de protéger l'organisme des variations de température. L'hypoderme se trouve essentiellement dans les parties du corps devant supporter un impact important, comme les fesses ou les talons. Il est quasi inexistant dans les autres zones.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site